Revue Histoire et Patrimoine du Bressuirais N°75

Revue Histoire et Patrimoine du Bressuirais, N°75, année 2016

Les Hauts de Bressuire. La place Labate, Roger Grassin,

Les frères Carteau, avant-gardistes au XXe siècle, Guy Charenton,

Les foires et marchés au XVIIIe siècle, Caroline Duban,

Robert Frouin (1913-1945). Fondateur du scoutisme à Bressuire, Laurent Cholet

 

Il en est des lieux comme des hommes. Chacun croit bien les connaître, mais souvent seule l’écorce se laisse découvrir. C’est tout le mérite des historiens et chercheurs locaux que d’être capables, par passion et par ténacité, de rassembler des sources souvent dispersées et fragmentaires, de les travailler pour ensuite proposer au public les résultats de leurs recherches. Cette revue N°76 d’HPB vous offre quatre articles, fruits d’un long travail de recherches et d’analyse.

La place Labate avait tout pour devenir un haut lieu de Bressuire. Porte d’entrée de la cité en venant du Nord, au carrefour de nombreuses routes, elle a joué un rôle non négligeable dans l’Histoire de la ville notamment lors de la Deuxième Guerre mondiale, en 1940. L’étude de Roger Grassin dresse patiemment et savamment l’inventaire de toutes les activités qui l’ont animée depuis le Moyen Age : profanes avec les fêtes qui s’y déroulaient, les cafés, boutiques et ateliers qui la bordaient, religieuses avec la croix de mission et le prieuré Sainte-Catherine.

Peu de Bressuirais sont aujourd’hui capable de dire à quoi servaient les deux grands bâtiments perpendiculaires au boulevard Foch, non loin de l’abattoir ; encore moins nombreux ceux qui connaissent Eugène Carteau, propriétaire des dits bâtiments. Dans son article, Guy Charenton raconte l’arrivée d’Eugène à Bressuire, sa passion d’entrepreneur, décrit l’installation d’une vinaigrerie qu’il fait prospérer un temps, puis l’aménagement de Magasins généraux. C’est tout un pan de l’histoire industrielle de la ville qui est ainsi dévoilée.

HPB invite régulièrement de jeunes chercheurs universitaires à collaborer à sa revue. Les articles qu’ils nous proposent interrogent des problématiques qui dépassent parfois le cadre de notre petit pays mais permettent d’en mieux comprendre son histoire.

Issu d’une thèse de doctorat qui sera soutenue prochainement à l’Université de La Rochelle, le travail de Caroline Duban s’attache aux foires et marchés au XVIIIe siècle en Poitou. Mais au lieu de s’intéresser aux seuls circuits du commerce, aux produits échangés, elle porte son attention aux hommes qui font les foires et marchés, aux lieux qui les accueillent et qui sont l’occasion de distractions mais aussi de passions et de débordements. L’histoire d’un coupeur de bourse qui se joue à la foire de Bressuire en 1788 vient clore cette étude.

Le court article de Laurent Cholet lève le voile sur un personnage qui a marqué la jeunesse de jeunes bressuirais au cours de la Deuxième Guerre mondiale. Robert Frouin fut, de façon brève mais intense, le fondateur et l’organisateur du scoutisme à Bressuire.