Revue d’Histoire du Pays Bressuirais N°67

SOMMAIRE DE LA REVUE N°67

L’Union musicale du Bressuirais

La commune de Bressuire compte aujourd’hui plus de quatre cents associations, très diverses par la nature de leurs activités, qui animent la cité et assurent un lien social de premier plan. Parmi elles, certaines ont atteint un âge respectable. La vie de l’Union musicale s’étire ainsi sur trois siècles depuis sa naissance en 1889. Faute d’archives classées, Guy Charenton a réalisé un important travail d’enquête avant de nous narrer l’histoire d’une association dont l’objectif initial était de distraire la « population laborieuse ». Dès le début du XXe, elle a connu une renommée certaine dans toute la région avant de traverser des turbulences qui la verront disparaître dans les années 1960 puis renaître en 1972. Aujourd’hui, malgré son grand âge, la vieille dame tente de s’adapter aux sonorités et modes nouvelles.

La Société philanthropique de secours mutuels de la ville de Bressuire (1847 – 1982)

Autre association, mais qui a disparu aujourd’hui : la Société philanthropique de secours mutuels. Ses archives ayant également été perdues, Roger Grassin a dû patiemment reconstituer son histoire depuis 1846, date à laquelle, dans un esprit humaniste hérité des Lumières, des notables de Bressuire ont fondé une société, ancêtre de nos mutuelles. Elle aussi a connu son heure de gloire, à l’aube du XXe siècle, dans une société où l’on ne parlait pas encore de sécurité sociale. Cependant, l’entre deux guerres marquera son déclin inéluctable. La Philanthropique ne put ensuite résister à la montée en puissance des grands groupes mutualistes après la Seconde Guerre mondiale.

Michel Cesbron et l’Affaire des plombs

C’est à une toute autre histoire que nous convie Jacques Ethioux dans son article ; une histoire rocambolesque dont auraient pu s’emparer certains écrivains si elle avait été menée à son terme. En 1805, Napoléon vient tout juste de s’asseoir sur le trône impérial et dans l’Ouest du pays, les braises des Guerres de Vendée sont encore chaudes. Il ne manquerait qu’un souffle pour les ranimer et voir à nouveau la région s’enflammer. Et c’est bien ce dont on accuse les protagonistes de cette Affaire des plombs : avoir conspiré contre la paix et contre l’empereur. Parmi eux, Michel Cesbron, originaire des Mauges. Six mois seulement après son acquittement, dans un procès qui voit cinq condamnations à la guillotine, Michel Cesbron se marie avec une jeune bressuiraise et vient s’installer en bocage quelques années plus tard.

Haches, pointes de flèches et lames. Le Néolithique au musée de Bressuire

Le dernier article marque le début d’une collaboration, entre HPB et le musée de Bressuire qui possède une collection d’objets et d’œuvres d’art qu’il nous a semblé bon de mettre en valeur dans notre revue. Dans ce numéro, Adeline Rançon, jeune stagiaire au musée de Bressuire, présente un ensemble de haches, pointes de flèches et lames du Néolithique, découvertes dans la région. Elles sont le témoin des échanges parfois lointains qui existaient déjà à cette époque.